Le projet START NOW est un projet artistique et musical, conçu et suivi par le Gen Verde groupe artistique international.

Il prévoit une série d’ateliers ou workshops artistiques multidisciplinaires à travers lesquels il promeut l’art comme instrument idéal pour la transmission de valeurs telles que le dialogue, la paix, la fraternité universelle.

Cette expérience aboutit à un concert où les jeunes montent sur scène avec le Gen Verde.
Elle se veut dynamique pour inciter les jeunes à aller de l’avant ensemble et à « commencer maintenant » pour être les bâtisseurs d’une société plus juste et plus pacifique.

Ce projet est réparti sur quatre ou cinq jours.

Des formules sur un ou deux jours avec adaptation du programme sont également envisageables.

Le projet est conçu pour les adolescents et les jeunes âgés de 16 à 25 ans. Chaque projet est personnalisé en fonction de la tranche d’âge et du niveau artistique des participants.

Il peut être mis en œuvre avec des établissements scolaires, seuls ou regroupés, des universités, avec un programme ouvert, flexible et inclusif.

Pour les ateliers, la participation est estimée entre 50 et 160 jeunes. Pour le spectacle final, la participation est à la discrétion des organisateurs.

Compte tenu du caractère et de l’objectif du projet, l’événement  peut être considéré « d’intérêt public » car il implique non seulement des établissements scolaires mais aussi des associations, des groupes familiaux et des citoyens en général.

POURQUOI CE PROJET ?

En 2021, dans le cadre de la commission « Repenser les futurs de l’éducation », l’UNESCO publiait un rapport Repenser nos futurs ensembles, un nouveau contrat social pour l’éducation. Dans ce rapport on peut lire qu’il nous appartient de transformer l’éducation dans la construction d’un avenir pacifique et durable – et nous ajoutons :  dans la construction de sociétés justes, pacifiques et inclusives.

Pas n’importe quelle transformation, car malgré tous les changements du monde, à l’ère des nouvelles technologies, de l’intelligence artificielle, du risque d’isolement, l’éducation garde des incontournables.

Prendre sa place dans le monde d’aujourd’hui nécessite de se connaître soi-même et de collaborer.

En 1996 Jacques Delors définissait quatre piliers de l’éducation parmi lesquels : « apprendre à être », « apprendre à vivre ensemble ». À sa suite Edgar Morin écrivait en 1999 « chacun, où qu’il soit, devrait prendre connaissance et conscience à la fois du caractère complexe de son identité et de son identité commune avec tous les autres humains ».

Ce sont deux dimensions incontournables de l’éducation au sens prosocial, car elles éduquent à la coopération et à l’acquisition de ces valeurs qui soutiennent une coexistence respectueuse de toute diversité.

L’éducation est un processus qui implique toute la communauté : la famille de manière décisive mais aussi l’école et la société.

C’est sans aucun doute l’une des tâches les plus importantes et fascinantes que l’humanité doive entreprendre dans chaque génération, et qui concerne tous.

Pourquoi l’art ?
L’art est un outil particulièrement adapté aux jeunes en raison de sa capacité à faciliter l’expression des sentiments, à stimuler la créativité et à offrir une alternative aux pressions de la société compétitive classique : il leur permet de travailler en groupe à la poursuite d’un objectif commun. Ceux qui pratiquent une discipline artistique s’habituent à avoir une vision globale d’eux-mêmes et de ceux qui les entourent, acquérant ainsi un sens des responsabilités envers leur équipe de travail.
Dans la situation mondiale actuelle il est nécessaire de trouver des espaces pour s’ouvrir à l’inconnu, pour grandir dans l’estime de soi, pour découvrir l’autre. Être, par conséquent, des protagonistes à la première personne et interagir avec les autres en créant des points de rencontre au sein de projets qui sont comme de « petits laboratoires » de la société du futur.

 

AVEC QUELS OBJECTIFS ?

Aider les participants à découvrir et à développer leurs talents en participant aux différents ateliers artistiques proposés :

·         En essayant de surmonter leurs insécurités, de reconnaître leurs capacités et le courage d’être eux-mêmes,

·         En renforçant leur confiance en eux-mêmes et dans le fait qu’ils peuvent être des participants actifs de la société dans laquelle ils vivent,

·         En encourageant les attitudes de coopération et de travail en équipe qui permettent d’unir les forces dans la poursuite du bien commun,

·         En offrant un espace pour entrer en dialogue, dépasser les préjugés, découvrir et partager les talents de chacun,

·         En favorisant la créativité et l’imagination à travers les différentes disciplines artistiques.

 

COMMENT ?

La mise en œuvre du projet

Tout d’abord, les membres Gen Verde se présentent et présentent le projet et ses objectifs ainsi que l’esprit dans lequel ils vont travailler, à l’ensemble des participants, dans le but de créer un espace de dialogue et de coopération.

Les jeunes se répartissent ensuite en ateliers selon les disciplines artistiques proposées (chant, danse, théâtre, percussions). Y sont favorisés une culture de solidarité et d’inclusion, un environnement dans lequel la personne est valorisée ainsi que ses talents.

À la fin de ce travail en ateliers les participants interprètent sur scène ce qu’ils ont appris et préparé (sous forme d’un spectacle pour les formules courtes ou d’un concert avec répétition générale pour le projet de cinq jours) devenant ainsi des « co-stars » à part entière. Ils partagent avec le public les valeurs qu’ils ont expérimentées en travaillant ensemble et apportent l’expérience du dialogue qu’ils ont vécu dans leur vie quotidienne.

Tant dans le cadre des ateliers que celui du spectacle final, il existe un espace de dialogue et de partage d’idées et d’émotions pour que les jeunes impliqués dans cette expérience en tirent profit dans leur vie quotidienne. Aussi pour conclure le projet, un temps d’échange et de partage réunit tous ceux qui ont participé aux différents ateliers : le Gen Verde, le personnel enseignant de l’établissement scolaire et d’autres personnes invitées à la discrétion de l’organisateur.

La question de la traduction est étudiée dès le premier jour en fonction du contexte. Le Gen Verde parle anglais, italien et portugais.

La méthodologie

La méthodologie est active et participative.  Les membres du Gen Verde se forment de façon continue et diplômante, cela permet de s’assurer que la méthodologie est à jour et pleine de nouveautés selon les dernières tendances et par rapport aux différentes disciplines.

Sur le plan éducatif, on encourage l’apprentissage coopératif et le développement de l’autonomie dans la prise de décision. L’art, la créativité et l’interculturalisme sont le panorama qui permet de voir la diversité et la fraternité comme des modèles positifs pour croire que la paix, le partage, la justice ne sont pas des utopies mais des réalités réalisables.

Des stratégies de travail à chaque étape

· Commencer ensemble et lancer un slogan-proposition

·  Travailler en groupe, être en relation avec ses pairs

·  Acquérir la capacité de persévérer et de trouver le positif

· Créer des espaces

· Prendre ses responsabilités

·  Présenter le travail devant un public

· Prendre un temps de relecture

Temps d’évaluation finale

Un temps d’évaluation conclura le projet : un sondage sera réalisé pour recueillir les impressions et les suggestions des participants qui souhaitent donner leur avis ; des entretiens d’analyse seront effectués avec des personnes proches des jeunes : enseignants, parents, pédagogues ; un temps de réflexion réunira les partenaires du projet ; le Gen Verde proposera son regard.

Une équipe à votre écoute : une équipe nationale coordonne les projets en lien avec la venue du groupe en France. Pour toute demande de renseignements ou d’évocation de projet, vous pouvez contacter 
contact@genverde2024.fr